Clause d'ancienneté pour la mutuelle entreprise

Le 17 Décembre 2015

FIN DE LA CLAUSE D’ANCIENNETÉ POUR LA MUTUELLE ENTREPRISE

Le Premier janvier 2016, la circulaire ACOSS d’aout 2015 vient supprimer les clauses d’ancienneté pour la couverture santé de l’entreprise.

Le 1er janvier 2016, tous les salariés entrants dans l’entreprise devront donc être affiliés à la mutuelle de l’entreprise dès le premier jour effectif de travail et quelle que soit la durée de leur période d’essai.

Les chefs d’entreprises, RH, comptables devront donc gérer les entrées et sortis de la mutuelle des salariés, même si le salarié ne reste qu’une journée au sein de l’entreprise.
 

Extrait de la circulaire concernant les clauses d’anciennetés :

"3. CLAUSES D’ANCIENNETÉ

Lorsque ce n’est pas déjà le cas dans l’entreprise, l’article 1er de la loi de sécurisation
de l’emploi du 14 juin 2013 prévoit que la couverture santé devra bénéficier à tous les
salariés. A cette date, aucun salarié ne pourra être exclu d’une couverture santé au
titre d’une clause d’ancienneté d’un contrat.
Les clauses restent autorisées pour la retraite supplémentaire et la prévoyance
lourde. Ainsi, l’article R. 24212
du CSS prévoit que l’accès aux garanties peut être
réservé aux salariés de plus de douze mois d’ancienneté pour les prestations de
retraite supplémentaire et de prévoyance lourde, sans remise en cause du caractère
collectif des garanties.
S’agissant de la durée d’appartenance juridique à l’entreprise ou, le cas échéant, à la
branche, telle qu’évoquée dans la circulaire de 2009, plusieurs définitions susceptibles
d’être retenues en droit du travail peuvent trouver à s’appliquer. Ce critère s’oppose
néanmoins à un critère d’ancienneté qui serait fondé sur la durée d’appartenance à
une catégorie bénéficiaire d’un système de garanties au sein de l’entreprise, qui, lui,
ne peut être retenu pour une raison d’égalité de traitement entre les salariés."